Chez vous, quel est l’objet qui a le plus de valeur ?
Mon « super » pantalon rose, mon dernier achat coup de cœur qui n’a pas été détrôné depuis… Je l’ai acheté à Londres. Il m’ a coûté très cher, l’équivalent d’un mois de loyer à Paris ! C’est la première fois que j’achète un pantalon d’une grande créatrice de mode que j’admire, Vivienne Westwood !!

Pourquoi ?
Il est le symbole de l’orientation professionnelle que je souhaite prendre.
J’adore créer des tenues, imaginer des looks. Actuellement, j’utilise des vêtements de grandes enseignes qui correspondent à mon budget. Je m’amuse à « mêler » les vêtements : acheter deux corsages, puis aussitôt rentrée à la maison, couper les manches de l’un pour remplacer celles de l’autre… Le jour où j’oserai découper mon « super » pantalon rose, j’aurai franchi une étape ! Un nouveau « niveau » de shopping !!! Je rêve de découper une veste Dior pour ne garder que le col et l’associer alors à un chemisier Chanel ! Ce serait génial de ne pas avoir peur de « saccager » ces vêtements là !

Quelle est la relation que vous entretenez avec cet objet ?
Est-ce que l’objet a une place particulière chez vous ?

Depuis que j’ai acheté ce pantalon, je ne l’ai jamais mis. Mais j’aime le voir quand j’ouvre mon armoire.
Le mettre un jour ? Oui, pourquoi pas… cela a finalement très peu d’importance. C’était l’instant qui comptait, l’instant où l’on sent que l’on peut se faire vraiment plaisir, l’instant où l’on se sait en pouvoir d’acheter !

Seriez-vous prête à vous en séparer ?
Oui. Les vêtements ont une importance relative. Cela reste un jeu pour moi.
Je veux toujours me sentir capable de traîner un an en pyjama !

Partager